Historique

Comment tout a commencé

La ville de Berthoud (Burgdorf) a développé en 1996 un projet pilote de « Flanierzone », littéralement de zone de flânerie, se distinguant par une signalisation et un aménagement particulier dans le quartier de la gare. Cette mesure constituait le projet phare du programme « ville modèle piétons-vélos » alors en cours.

Le projet s’est inspiré de la ville française de Chambéry, qui avait introduit une « aire piétonne » dans les années 80 déjà. Il s’agit d’une zone dans laquelle les piétons bénéficient de la priorité et où les véhicules sont autorisés à circuler à faible vitesse. Plus de détail dans le Bulletin Fussverkehr 4/2008 ou sur le site de Rue de l’Avenir.

En Suisse, les communes ont été nombreuses à s’intéresser au modèle de zone mixte développé à Berthoud. Le concept a obtenu un tel soutien politique que la législation a été modifiée. L’ordonnance sur la circulation routière modifiée de manière à permettre l’aménagement de zones de rencontre est entrée en vigueur le 1er janvier 2002. Le concept baptisé « zone de rencontre » faisait alors son entrée dans le droit Suisse.