Uster, centre-ville

Aménagée en « zone de flânerie » depuis 2006-2007, la Gerichtsstrasse est passée en zone de rencontre au moment du remplacement de ce régime de signalisation en 2009. La rue, à l’époque dominée par les panneaux de signalisation, telles que les interdictions de stationner, a pu être désencombrée afin d’y diminuer encore l’importance de la circulation automobile. La zone 30 existante dans le centre-ville d’Uster, en dehors de la zone de rencontre, est resté inchangée.

Depuis plusieurs années, l’objectif de la municipalité d’Uster est de soutenir une culture de la mobilité basée sur le respect mutuel entre les usagers. En 1997, le centre-ville d’Uster s’est vêtu de jaune durant plusieurs semaines. L’action « zone conviviale » (Freundliche Zone) résultait d’une concertation entre la ville d’Uster et l’association des commerçants. « Qui devrait se comporter de façon aimable dans la circulation ? – Tout le monde, avait convenu le groupe de travail. Avec plus d’égards et d’amabilité les uns envers les autres, les usagers de la chaussée devraient contribuer à une culture nouvelle de la mobilité et aider ainsi à répondre aux besoins des différentes personnes qui s’y trouvent de façon équitable. À l’époque, c’était une expérimentation, sans interdiction ni règle qui régissait ce type de fonctionnement, mais elle avait pour but d’inspirer aux gens un nouveau comportement de mobilité via une action originale, pleine d’humour et de couleur.

En été 1998, l’action « zone conviviale » a été répétée avec un accent supplémentaire sur les activités commerciales. Pour clarifier le message – la proposition d’une culture de la mobilité plus conviviale – différents éléments ont été ajustés. L’initiative en faveur des modes doux a été reconnue par le programme fédéral « Energie 2000 ». La Confédération a soutenu une action de promotion de la conduite écologique dans le cadre de ce projet, notamment en contribuant à la campagne publicitaire. Un simulateur de conduite a été installé à la Postrasse pendant deux jours pour familiariser les habitants avec cette manière de rouler.

En 1999, un pas supplémentaire a été franchi dans la construction des « zones conviviales ». L’assainissement de la Bankstrasse jusqu’à la Bahnofstrasse et la transformation de la place de la gare ont été effectués. La première zone 30 du centre-ville d’Uster a vu le jour le 27 octobre 2000. La rue répondait aux exigences requises pour ce type de régime. L’espace comprenait – après deux recours durant la phase initiale – la Gerichtsstrasse, la Poststrasse, la Webernstrasse, la Tannenzaunstrasse, la Winterthurerstrasse et la Bankstrasse.

Puis en 2006 et 2007, la ville a effectué un second pas important vers ce que l’on appelait à l’époque les « zones de flânerie ». La transformation visuelle et architecturale de la Gerichtsstrasse – à niveau – a alors permis de s’affranchir de la séparation classique entre trottoirs et voies de circulation, et de ne présenter plus qu’une surface partagée. Une motion du parti des Vert’libéraux a permis de concrétiser l’objectif déjà ancien du Conseil municipal, de favoriser une culture de la mobilité basée sur le respect mutuel entre les usagers.

Suite à l’entrée en vigueur du nouveau régime « zone de rencontre » en 2009, le département chargé de la sécurité a demandé la modification de la zone au département de la police cantonale de Zurich. Aucun recours n’a suivi la publication officielle du 11 février 2009, de sorte que finalement, le panneau de signalisation « zone de rencontre » a pu être posé à l’entrée de la zone.

Cette place a reçu une distinction au Flâneur d’Or 2008



Top