Zürich, Lerchenberg

L’espace routier du quartier d’habitation des années 60 était aménagé pour la séparation du trafic, avec les problèmes qui en découlent. Pour des raisons financières, une toute nouvelle conception basée sur le principe de la mixité était impossible. C’est pourquoi, le maître d’ouvrage privé (Baugenossenschaft Hagenbrünneli) a misé sur un réaménagement modeste, simple et garantissant une bonne visibilité. Grâce à cela, le quartier est devenu plus agréable et plus sûr pour la mobilité douce. Le modèle est applicable à d’autres quartiers d’habitation construits ces dernières décennies et « conçus avant tout pour la voiture”.

La zone de rencontre Lerchenberg a reçu un prix du Flâneur d’Or 2004.